Les sociétés qui versent au moins 100.000 euros dans des paradis fiscaux sont tenues de le mentionner au fisc belge - à l'exception des banques et des sociétés de Bourse. Une liste de 30 paradis fiscaux a été établie par les autorités. Cette dernière est assez limitative, car elle ne comprend pas le Panama, le Delaware, Singapour, Hong Kong, ou encore le Luxembourg.

804 entreprises ont mentionné un paiement vers un paradis fiscal en 2016, soit 161 millions d'euros par entreprise en moyenne. Les Emirats arabes unis, dont font partie Dubaï et Abou Dabi, est le paradis fiscal qui attire le plus les entreprises belges: un montant total de 43,8 milliards d'euros a pris cette direction.

"Le montant de 129 milliards d'euros a été déclaré sur base volontaire", explique Francis Adyns, porte-parole du SPF Finances, cité dans La Libre. "Il ne s'agit donc pas d'argent frauduleux, ni de revenus mais de transactions financières qui doivent être déclarées et qui le sont."

Belga

Les sociétés qui versent au moins 100.000 euros dans des paradis fiscaux sont tenues de le mentionner au fisc belge - à l'exception des banques et des sociétés de Bourse. Une liste de 30 paradis fiscaux a été établie par les autorités. Cette dernière est assez limitative, car elle ne comprend pas le Panama, le Delaware, Singapour, Hong Kong, ou encore le Luxembourg. 804 entreprises ont mentionné un paiement vers un paradis fiscal en 2016, soit 161 millions d'euros par entreprise en moyenne. Les Emirats arabes unis, dont font partie Dubaï et Abou Dabi, est le paradis fiscal qui attire le plus les entreprises belges: un montant total de 43,8 milliards d'euros a pris cette direction. "Le montant de 129 milliards d'euros a été déclaré sur base volontaire", explique Francis Adyns, porte-parole du SPF Finances, cité dans La Libre. "Il ne s'agit donc pas d'argent frauduleux, ni de revenus mais de transactions financières qui doivent être déclarées et qui le sont."Belga