Les entreprises actives dans le "transport et le stockage" (+2,2 %) et la construction (+1,5 %) complètent le top cinq.

Le secteur de l'informatique "a été boosté puisque bon nombre de sociétés ont étendu (voire lancé) leurs canaux numériques. Le secteur 'agricole et horticole' a également connu une croissance de son personnel, mais il s'agit ici surtout de contrats de travail temporaires", souligne Olivier Marcq, juriste chez Acerta.

L'horeca (-16,4%) ainsi que les secteurs de la culture (-11,7%) et de l'intérim (-9,8%) enregistrent les baisses les plus importantes.

C'est en Flandre occidentale que la baisse en pourcentage du secteur horeca est la plus importante. "Cela n'est pas totalement illogique, car l'horeca à la côte belge dépend davantage du travail flexible saisonnier, qui a été fortement restreint en raison du coronavirus. La diminution observée dans ce secteur concerne surtout les travailleurs flexi-jobs et les jobs étudiants. Les travailleurs fixes sont généralement mis au chômage temporaire et conservent donc leur contrat de travail."

Les entreprises actives dans le "transport et le stockage" (+2,2 %) et la construction (+1,5 %) complètent le top cinq. Le secteur de l'informatique "a été boosté puisque bon nombre de sociétés ont étendu (voire lancé) leurs canaux numériques. Le secteur 'agricole et horticole' a également connu une croissance de son personnel, mais il s'agit ici surtout de contrats de travail temporaires", souligne Olivier Marcq, juriste chez Acerta. L'horeca (-16,4%) ainsi que les secteurs de la culture (-11,7%) et de l'intérim (-9,8%) enregistrent les baisses les plus importantes. C'est en Flandre occidentale que la baisse en pourcentage du secteur horeca est la plus importante. "Cela n'est pas totalement illogique, car l'horeca à la côte belge dépend davantage du travail flexible saisonnier, qui a été fortement restreint en raison du coronavirus. La diminution observée dans ce secteur concerne surtout les travailleurs flexi-jobs et les jobs étudiants. Les travailleurs fixes sont généralement mis au chômage temporaire et conservent donc leur contrat de travail."