La première préoccupation des salariés belges interrogés est le temps consacré au travail (35%), à égalité avec le maintien de l'emploi. La préoccupation du temps consacré au travail est en forte augmentation (+10%) par rapport à 2014.

Les salariés belges semblent également moins préoccupés que par le passé par leur salaire et leur pouvoir d'achat, selon le baromètre. Environ deux tiers des personnes interrogées se disent satisfaites de leur rémunération fixe (63%) et de leur pouvoir d'achat (67%, +10% par rapport à 2014). Ces salariés attendent principalement de leur employeur qu'il s'implique sur l'aide à une mutuelle complémentaire, l'aide à la formation personnelle et la prévention santé.

Ils regrettent encore que leur employeur n'accorde pas plus d'importance aux nouveaux modes d'organisation du travail, comme le télétravail ou les visio-conférences, permis par les nouveaux outils de communication.

Le baromètre Edenred-Ipsos a été réalisé en janvier 2015 auprès d'un échantillon représentatif de salariés issus de 14 pays européens (France, Grande-Bretagne, Allemagne, Belgique, Espagne, Italie, Suède, Pologne, Roumanie, Turquie, Finlande, Autriche, République tchèque et Pays-Bas). 13.600 salariés ont été sollicités en ligne, dont 800 en Belgique.

La première préoccupation des salariés belges interrogés est le temps consacré au travail (35%), à égalité avec le maintien de l'emploi. La préoccupation du temps consacré au travail est en forte augmentation (+10%) par rapport à 2014.Les salariés belges semblent également moins préoccupés que par le passé par leur salaire et leur pouvoir d'achat, selon le baromètre. Environ deux tiers des personnes interrogées se disent satisfaites de leur rémunération fixe (63%) et de leur pouvoir d'achat (67%, +10% par rapport à 2014). Ces salariés attendent principalement de leur employeur qu'il s'implique sur l'aide à une mutuelle complémentaire, l'aide à la formation personnelle et la prévention santé.Ils regrettent encore que leur employeur n'accorde pas plus d'importance aux nouveaux modes d'organisation du travail, comme le télétravail ou les visio-conférences, permis par les nouveaux outils de communication.Le baromètre Edenred-Ipsos a été réalisé en janvier 2015 auprès d'un échantillon représentatif de salariés issus de 14 pays européens (France, Grande-Bretagne, Allemagne, Belgique, Espagne, Italie, Suède, Pologne, Roumanie, Turquie, Finlande, Autriche, République tchèque et Pays-Bas). 13.600 salariés ont été sollicités en ligne, dont 800 en Belgique.