Selon les chiffres de l'office européen de statistiques, le coût salarial horaire a augmenté de 3% en Belgique au premier semestre à un an d'écart, contre 3,6% en Allemagne, en France, et aux Pays-Bas, pays de référence pour la mesure de la compétitivité de notre pays, écrit mercredi le journal L'Echo.

Après des années de modération salariale, l'Allemagne a ainsi vu ses salaires augmenter assez rapidement, les syndicats ayant réussi à obtenir des augmentations assez importantes alors que le taux de chômage outre-Rhin se situe à un niveau-plancher.

Ces chiffres sont une bonne nouvelle pour les syndicats qui défendent d'arrache-pied le maintien de l'indexation automatique des salaires en Belgique.

Du côté patronal, si l'on se réjouit de cette "bonne nouvelle", les employeurs continuent à plaider pour une réforme du système d'indexation des salaires.

Selon les chiffres du Conseil central de l'économie, le handicap salarial belge s'est creusé entre 1996 et 2010 à 3,9%. C'est surtout après 2004 qu'il a déraillé, souligne L'Echo. Aujourd'hui, même si la tendance est redevenue positive, le handicap accumulé reste donc de 3,3%.

Trends.be avec Belga

Selon les chiffres de l'office européen de statistiques, le coût salarial horaire a augmenté de 3% en Belgique au premier semestre à un an d'écart, contre 3,6% en Allemagne, en France, et aux Pays-Bas, pays de référence pour la mesure de la compétitivité de notre pays, écrit mercredi le journal L'Echo. Après des années de modération salariale, l'Allemagne a ainsi vu ses salaires augmenter assez rapidement, les syndicats ayant réussi à obtenir des augmentations assez importantes alors que le taux de chômage outre-Rhin se situe à un niveau-plancher. Ces chiffres sont une bonne nouvelle pour les syndicats qui défendent d'arrache-pied le maintien de l'indexation automatique des salaires en Belgique. Du côté patronal, si l'on se réjouit de cette "bonne nouvelle", les employeurs continuent à plaider pour une réforme du système d'indexation des salaires. Selon les chiffres du Conseil central de l'économie, le handicap salarial belge s'est creusé entre 1996 et 2010 à 3,9%. C'est surtout après 2004 qu'il a déraillé, souligne L'Echo. Aujourd'hui, même si la tendance est redevenue positive, le handicap accumulé reste donc de 3,3%. Trends.be avec Belga