Durant le troisième trimestre de 2014, le nombre de crédits octroyés a connu une légère diminution par rapport au même trimestre de l'année précédente (-2,2%), mais le montant des crédits octroyés a lui progressé de 14,5% par rapport au même trimestre de 2013.

Les demandes de crédit connaissent une même tendance. Leur nombre est demeuré relativement stable (-0,4%), mais le montant des demandes de crédit a augmenté de 17%.

Les prêts aux entreprises sont toujours soutenus par des taux d'intérêt bas. Le taux d'intérêt moyen pondéré des nouveaux crédits bancaires aux entreprises a ainsi été de 2,49% au cours du troisième trimestre de 2014. En septembre, le taux d'intérêt a baissé de 4 points de base par rapport au mois d'août, tombant alors à 2,43%.

Le volume des crédits utilisés par les entreprises non financières belges était de 127,8 milliards d'euros à la fin du troisième trimestre de 2014, soit environ 1 milliard de plus qu'à la fin de l'année dernière.

"Grâce au niveau historiquement bas atteint par les taux d'intérêt au cours du troisième trimestre de cette année, les entreprises belges peuvent continuer à emprunter à bon prix, surtout par rapport aux pays voisins", commente Michel Vermaerke, administrateur délégué de Febelfin. "La tendance positive doit cependant être nuancée dès lors que les demandes de crédit et, partant, le nombre de crédits octroyés ont légèrement diminué."

Durant le troisième trimestre de 2014, le nombre de crédits octroyés a connu une légère diminution par rapport au même trimestre de l'année précédente (-2,2%), mais le montant des crédits octroyés a lui progressé de 14,5% par rapport au même trimestre de 2013.Les demandes de crédit connaissent une même tendance. Leur nombre est demeuré relativement stable (-0,4%), mais le montant des demandes de crédit a augmenté de 17%.Les prêts aux entreprises sont toujours soutenus par des taux d'intérêt bas. Le taux d'intérêt moyen pondéré des nouveaux crédits bancaires aux entreprises a ainsi été de 2,49% au cours du troisième trimestre de 2014. En septembre, le taux d'intérêt a baissé de 4 points de base par rapport au mois d'août, tombant alors à 2,43%.Le volume des crédits utilisés par les entreprises non financières belges était de 127,8 milliards d'euros à la fin du troisième trimestre de 2014, soit environ 1 milliard de plus qu'à la fin de l'année dernière. "Grâce au niveau historiquement bas atteint par les taux d'intérêt au cours du troisième trimestre de cette année, les entreprises belges peuvent continuer à emprunter à bon prix, surtout par rapport aux pays voisins", commente Michel Vermaerke, administrateur délégué de Febelfin. "La tendance positive doit cependant être nuancée dès lors que les demandes de crédit et, partant, le nombre de crédits octroyés ont légèrement diminué."