Alors que le prix moyen du lait payé par les laiteries s'élevait encore à 22,92 euros/100 litres de lait en juin, il est passé à 22,8 euros en juillet. Il faut remonter à 2009 pour avoir des prix aussi bas. "Mais en raison de la forte hausse des coûts, la crise frappe certainement aussi durement aujourd'hui", constate Anne-Marie Vangeenberghe, du Boerenbond. Le prix moyen entre le 1er janvier et le 31 juillet s'élève à 24,76 euros/100 litres de lait, ce qui est 14% de moins qu'au cours de la même période de 2015.

Le syndicat agricole flamand espère toutefois que les prix du lait ont touché le fond. Les cours du beurre et du fromage sont en effet orientés à la hausse depuis quelques semaines sur le marché international. Les prix du lait au plus bas résultent de la faiblesse de la demande mondiale combinée à une production en hausse.