A cause du ralentissement de la croissance dans la deuxième économie mondiale et d'un cadre réglementaire plus difficile, moins d'entreprises ont enregistré un chiffre d'affaires ou des bénéfices en progression l'an dernier, selon cette enquête réalisée auprès de plus de 400 entreprises affiliées à la Chambre.

"Les dirigeants d'entreprise américains ne doivent plus s'attendre à ce que l'économie chinoise connaisse des taux de croissance à deux chiffres comme au cours des années passées", souligne le document.

Parmi les défis à relever, des coûts du travail et des impôts en forte hausse, des difficultés à recruter et à fidéliser la main d'oeuvre, une concurrence de plus en plus exacerbée et des politiques gouvernementales peu transparentes, détaille la Chambre.

En 2012, 71% des sociétés qui ont répondu à l'enquête ont rapporté un chiffre d'affaires en hausse, contre 80% l'année précédente. Et 73% ont déclaré avoir fait des bénéfices, contre 78% en 2011.

Alors que la croissance de l'économie chinoise est tombée de 9,3% en 2011 à 7,8% l'an dernier, l'investissement direct étranger dans le pays a également légèrement diminué, de 116 à 111,7 milliards de dollars.

La Chambre demande aux autorités chinoises de remédier à un "manque de transparence, à l'enchevêtrement des bureaucraties et à d'autres obstacles réglementaires".

Le mois dernier, le fabricant d'engins de chantier américain Caterpillar avait annoncé devoir passer 580 millions de dollars de charges exceptionnelles à cause de fraudes comptables au sein de sa filiale Siwei en Chine.

A cause du ralentissement de la croissance dans la deuxième économie mondiale et d'un cadre réglementaire plus difficile, moins d'entreprises ont enregistré un chiffre d'affaires ou des bénéfices en progression l'an dernier, selon cette enquête réalisée auprès de plus de 400 entreprises affiliées à la Chambre. "Les dirigeants d'entreprise américains ne doivent plus s'attendre à ce que l'économie chinoise connaisse des taux de croissance à deux chiffres comme au cours des années passées", souligne le document. Parmi les défis à relever, des coûts du travail et des impôts en forte hausse, des difficultés à recruter et à fidéliser la main d'oeuvre, une concurrence de plus en plus exacerbée et des politiques gouvernementales peu transparentes, détaille la Chambre. En 2012, 71% des sociétés qui ont répondu à l'enquête ont rapporté un chiffre d'affaires en hausse, contre 80% l'année précédente. Et 73% ont déclaré avoir fait des bénéfices, contre 78% en 2011. Alors que la croissance de l'économie chinoise est tombée de 9,3% en 2011 à 7,8% l'an dernier, l'investissement direct étranger dans le pays a également légèrement diminué, de 116 à 111,7 milliards de dollars. La Chambre demande aux autorités chinoises de remédier à un "manque de transparence, à l'enchevêtrement des bureaucraties et à d'autres obstacles réglementaires". Le mois dernier, le fabricant d'engins de chantier américain Caterpillar avait annoncé devoir passer 580 millions de dollars de charges exceptionnelles à cause de fraudes comptables au sein de sa filiale Siwei en Chine.