La porte-parole de Walibi Belgium, dont dépend Aqualibi, indique comprendre que la situation sanitaire est délicate et souligne que depuis le début de la pandémie, Walibi a toujours respecté les mesures décidées. Le parc continuera dans cette ligne, mais devra annoncer une nouvelle période de chômage temporaire au personnel qui avait pu enfin reprendre le travail lundi.

Aqualibi, pour relancer ses activités avait mis en place une série de mesures de sécurité sanitaire visant à limiter les risques de contamination pour ses visiteurs: le covid safe ticket, le port du masque, une aération suffisante, la limitation du nombre de personnes...

Les responsables du parc espèrent dès que cette nouvelle fermeture imposée ne poussera pas les citoyens à se retrouver en masse dans des endroits où la sécurité sanitaire pourrait être moins assurée et contrôlée. "Nous sommes déçus mais comprenons que la situation est délicate: nous avons toujours respecté les décisions prises, en nous montrant solidaire, et cela va continuer. Mais nous allons devoir annoncer ce soir une triste nouvelle au personnel qui avait enfin pu rependre lundi, après cinq mois de fermeture forcée suite aux inondations de cet été. Les travailleurs seront remis en chômage temporaire. Il y a donc un impact social. En ce qui concerne l'avenir des activités, c'est vrai que la période est difficile mais nous avons la chance d'être toujours soutenu par notre groupe, La Compagnie des Alpes", indique la communications manager de Walibi Belgium, Justien Dewil.

Coup du pour Plopsa

Plopsa Group doit fermer la partie couverte de ses parcs d'attractions, mais cela signifie également que Plopsa Indoor Hasselt et Plopsa Station Antwerp doivent fermer. Les parcs aquatiques doivent aussi fermer. La fermeture des piscines tropicales est un coup dur. "Nous permettons à 200 personnes de nager à la fois dans un très grand bâtiment dans un environnement chloré avec une excellente ventilation. Ces personnes gardent déjà leurs distances les unes des autres de toute façon. Il n'est pas question d'indemnisation et nous ne disposons pas encore de date de réouverture", déplore le CEO.

Plopsa est toutefois satisfait du maintien de l'ouverture des parties extérieures des parcs. "Nous avons investi 500.000 euros dans notre parc de La Panne pour l'hiver. Cela aurait été un drame."

La porte-parole de Walibi Belgium, dont dépend Aqualibi, indique comprendre que la situation sanitaire est délicate et souligne que depuis le début de la pandémie, Walibi a toujours respecté les mesures décidées. Le parc continuera dans cette ligne, mais devra annoncer une nouvelle période de chômage temporaire au personnel qui avait pu enfin reprendre le travail lundi. Aqualibi, pour relancer ses activités avait mis en place une série de mesures de sécurité sanitaire visant à limiter les risques de contamination pour ses visiteurs: le covid safe ticket, le port du masque, une aération suffisante, la limitation du nombre de personnes... Les responsables du parc espèrent dès que cette nouvelle fermeture imposée ne poussera pas les citoyens à se retrouver en masse dans des endroits où la sécurité sanitaire pourrait être moins assurée et contrôlée. "Nous sommes déçus mais comprenons que la situation est délicate: nous avons toujours respecté les décisions prises, en nous montrant solidaire, et cela va continuer. Mais nous allons devoir annoncer ce soir une triste nouvelle au personnel qui avait enfin pu rependre lundi, après cinq mois de fermeture forcée suite aux inondations de cet été. Les travailleurs seront remis en chômage temporaire. Il y a donc un impact social. En ce qui concerne l'avenir des activités, c'est vrai que la période est difficile mais nous avons la chance d'être toujours soutenu par notre groupe, La Compagnie des Alpes", indique la communications manager de Walibi Belgium, Justien Dewil.Coup du pour PlopsaPlopsa Group doit fermer la partie couverte de ses parcs d'attractions, mais cela signifie également que Plopsa Indoor Hasselt et Plopsa Station Antwerp doivent fermer. Les parcs aquatiques doivent aussi fermer. La fermeture des piscines tropicales est un coup dur. "Nous permettons à 200 personnes de nager à la fois dans un très grand bâtiment dans un environnement chloré avec une excellente ventilation. Ces personnes gardent déjà leurs distances les unes des autres de toute façon. Il n'est pas question d'indemnisation et nous ne disposons pas encore de date de réouverture", déplore le CEO. Plopsa est toutefois satisfait du maintien de l'ouverture des parties extérieures des parcs. "Nous avons investi 500.000 euros dans notre parc de La Panne pour l'hiver. Cela aurait été un drame."