"Seul un petit nombre de magasins étaient fermés depuis longtemps et entre-temps, ceux-ci sont aussi presque tous ouverts", explique Isabelle Colbrandt, porte-parole de Lidl. Selon elle, rien n'indique que certains commerces pourraient encore rester portes closes.

Jan De Weghe, secrétaire fédéral du syndicat socialiste BBTK, confirme également que tout s'est plutôt bien passé mardi matin dans les différentes succursales de l'enseigne.

La semaine dernière, le personnel de Lidl s'était mis en grève dans de nombreux magasins pour protester contre la forte charge de travail, et certaines succursales étaient d'ailleurs encore en grève lundi. Dans la nuit de lundi à mardi, après des heures de négociations, les syndicats et la direction sont finalement parvenus à un accord préliminaire sur une série de mesures.

Les représentants des travailleurs présenteront l'accord préliminaire au personnel dans les prochains jours. "Nous y travaillons en ce moment-même. Nous allons certainement défendre cet accord et nous sommes pratiquement sûrs qu'il sera accepté par notre personnel", avance Jan De Weghe. "Ensuite, nous veillerons à ce que la période de mise en oeuvre soit respectée. Si la direction n'exécute pas ce qui a été convenu, alors bien sûr nous nous réunirons à nouveau."

"Seul un petit nombre de magasins étaient fermés depuis longtemps et entre-temps, ceux-ci sont aussi presque tous ouverts", explique Isabelle Colbrandt, porte-parole de Lidl. Selon elle, rien n'indique que certains commerces pourraient encore rester portes closes.Jan De Weghe, secrétaire fédéral du syndicat socialiste BBTK, confirme également que tout s'est plutôt bien passé mardi matin dans les différentes succursales de l'enseigne. La semaine dernière, le personnel de Lidl s'était mis en grève dans de nombreux magasins pour protester contre la forte charge de travail, et certaines succursales étaient d'ailleurs encore en grève lundi. Dans la nuit de lundi à mardi, après des heures de négociations, les syndicats et la direction sont finalement parvenus à un accord préliminaire sur une série de mesures. Les représentants des travailleurs présenteront l'accord préliminaire au personnel dans les prochains jours. "Nous y travaillons en ce moment-même. Nous allons certainement défendre cet accord et nous sommes pratiquement sûrs qu'il sera accepté par notre personnel", avance Jan De Weghe. "Ensuite, nous veillerons à ce que la période de mise en oeuvre soit respectée. Si la direction n'exécute pas ce qui a été convenu, alors bien sûr nous nous réunirons à nouveau."