Le géant américain de la distribution en ligne a annoncé jeudi avoir creusé sa perte nette à 126 millions de dollars, contre seulement 7 millions un an auparavant. Cela correspond à une perte de 27 cents par action, quand les analystes espéraient qu'elle se limite à 15 cents.

Amazon a en outre prévenu que sa perte d'exploitation, qui atteignait 15 millions de dollars au deuxième trimestre, allait nettement s'approfondir sur le trimestre en cours pour atteindre 410 à 810 millions de dollars. La sanction a été immédiate dans les échanges électroniques suivant la clôture de la séance officielle à Wall Street: le titre Amazon chutait de 6,67% à 334,68 dollars vers 22H45 (heure belge).

Le groupe affiche traditionnellement de très faibles bénéfices, voire pas de bénéfices du tout, car il réinvestit constamment pour étendre son activité. Le chiffre d'affaires a augmenté de 23% à 19,34 milliards de dollars au deuxième trimestre, exactement ce qu'attendait le marché. Pour le troisième trimestre, Amazon vise une croissance de 15% à 26% de ses ventes, soit 19,7 à 21,5 milliards. La prévision des analystes était jusqu'ici tout en haut de cette fourchette, à 20,83 milliards.

Le géant américain de la distribution en ligne a annoncé jeudi avoir creusé sa perte nette à 126 millions de dollars, contre seulement 7 millions un an auparavant. Cela correspond à une perte de 27 cents par action, quand les analystes espéraient qu'elle se limite à 15 cents. Amazon a en outre prévenu que sa perte d'exploitation, qui atteignait 15 millions de dollars au deuxième trimestre, allait nettement s'approfondir sur le trimestre en cours pour atteindre 410 à 810 millions de dollars. La sanction a été immédiate dans les échanges électroniques suivant la clôture de la séance officielle à Wall Street: le titre Amazon chutait de 6,67% à 334,68 dollars vers 22H45 (heure belge). Le groupe affiche traditionnellement de très faibles bénéfices, voire pas de bénéfices du tout, car il réinvestit constamment pour étendre son activité. Le chiffre d'affaires a augmenté de 23% à 19,34 milliards de dollars au deuxième trimestre, exactement ce qu'attendait le marché. Pour le troisième trimestre, Amazon vise une croissance de 15% à 26% de ses ventes, soit 19,7 à 21,5 milliards. La prévision des analystes était jusqu'ici tout en haut de cette fourchette, à 20,83 milliards.