La "prévision nette d'emploi" reste ainsi inchangée par rapport au trimestre précédent (+2 points) et relativement stable (-1 point) par rapport au 2e trimestre 2014.

"Sur les 751 employeurs belges interrogés fin janvier par ManpowerGroup, 6% s'attendent à augmenter leurs effectifs d'ici la fin du mois de juin alors que 3% prévoient de les réduire. 89% des employeurs prônent le statu quo", précise Manpower.

La Région de Bruxelles-Capitale affiche les perspectives les plus intéressantes avec une prévision nette d'emploi à +6, soit son niveau le plus élevé depuis le 1er trimestre 2013.

Dans les deux autres Régions, les prévisions d'embauche sont en léger recul en comparaison trimestrielle et annuelle; le marché de l'emploi ne devrait quasiment pas évoluer en Wallonie (+1) et en Flandre (0). 93% des employeurs sondés en Flandre ne prévoient aucun changement dans leurs effectifs d'ici la fin du mois de juin, souligne encore Manpower.

La "prévision nette d'emploi" reste ainsi inchangée par rapport au trimestre précédent (+2 points) et relativement stable (-1 point) par rapport au 2e trimestre 2014. "Sur les 751 employeurs belges interrogés fin janvier par ManpowerGroup, 6% s'attendent à augmenter leurs effectifs d'ici la fin du mois de juin alors que 3% prévoient de les réduire. 89% des employeurs prônent le statu quo", précise Manpower. La Région de Bruxelles-Capitale affiche les perspectives les plus intéressantes avec une prévision nette d'emploi à +6, soit son niveau le plus élevé depuis le 1er trimestre 2013. Dans les deux autres Régions, les prévisions d'embauche sont en léger recul en comparaison trimestrielle et annuelle; le marché de l'emploi ne devrait quasiment pas évoluer en Wallonie (+1) et en Flandre (0). 93% des employeurs sondés en Flandre ne prévoient aucun changement dans leurs effectifs d'ici la fin du mois de juin, souligne encore Manpower.