Les familles AB InBev réalisent cette offre par le biais de Patrinvest. Fin 2011, elles détenaient 11,03 pour cent du groupe brassicole mondial. La famille sud-américaine Santo Domingo constitue un autre co-investisseur particulier. Celle-ci détient, par le biais de la société Bevco, un peu moins de 15 pour cent du second brasseur mondial, SABMiller.

On spécule depuis longtemps sur une reprise ou un rapprochement entre AB InBev et SABMiller. Par cette reprise de Douwe Egbert, les relations étroites entre ces familles sont dorénavant de notoriété publique.

Les familles AB InBev réalisent cette offre par le biais de Patrinvest. Fin 2011, elles détenaient 11,03 pour cent du groupe brassicole mondial. La famille sud-américaine Santo Domingo constitue un autre co-investisseur particulier. Celle-ci détient, par le biais de la société Bevco, un peu moins de 15 pour cent du second brasseur mondial, SABMiller. On spécule depuis longtemps sur une reprise ou un rapprochement entre AB InBev et SABMiller. Par cette reprise de Douwe Egbert, les relations étroites entre ces familles sont dorénavant de notoriété publique.