Selon cette dernière, le bachelier en sciences (126 offres) et le master en sciences (71 offres) demeurent des profils particulièrement recherchés.

"Au vu de la spécialisation du secteur, les recruteurs privilégient les profils expérimentés. Nous recommandons donc aux jeunes diplômés de suivre des formations complémentaires telles que celles dispensées au Cefochim, le centre de formation sectoriel", a commenté Bernard Broze, l'administrateur délégué d'essenscia wallonie. "La formation en alternance qui existe actuellement par exemple pour les masters en génie analytique devrait être étendue aux bacheliers afin de permettre aux jeunes de s'insérer très rapidement dans le monde de l'entreprise", a-t-il ajouté.

Selon cette dernière, le bachelier en sciences (126 offres) et le master en sciences (71 offres) demeurent des profils particulièrement recherchés."Au vu de la spécialisation du secteur, les recruteurs privilégient les profils expérimentés. Nous recommandons donc aux jeunes diplômés de suivre des formations complémentaires telles que celles dispensées au Cefochim, le centre de formation sectoriel", a commenté Bernard Broze, l'administrateur délégué d'essenscia wallonie. "La formation en alternance qui existe actuellement par exemple pour les masters en génie analytique devrait être étendue aux bacheliers afin de permettre aux jeunes de s'insérer très rapidement dans le monde de l'entreprise", a-t-il ajouté.