Cette bourse de l'emploi est une nécessité selon l'organisation d'indépendants Unizo West-Vlaanderen, car le manque de main d'oeuvre pour ces entreprises pourrait les contraindre à quitter la région.

Le sud de la province de Flandre occidentale a un taux de chômage d'à peine 5,42% contre 7,27% pour l'ensemble de la Flandre. Cette région est confrontée à un manque de main d'oeuvre alors que les communes wallonnes voisines et les villes françaises du Nord sont confrontées à des taux de chômage beaucoup plus élevés.

Selon l'Unizo, il reste encore intéressant fiscalement pour les Français de venir travailler en Belgique malgré le changement de statut récent des travailleurs frontaliers. L'organisation souhaite aussi que les administrations communales créent des conditions favorables pour favoriser un cadre de vie attractif pour les jeunes familles.

Trends.be, avec Belga

Cette bourse de l'emploi est une nécessité selon l'organisation d'indépendants Unizo West-Vlaanderen, car le manque de main d'oeuvre pour ces entreprises pourrait les contraindre à quitter la région. Le sud de la province de Flandre occidentale a un taux de chômage d'à peine 5,42% contre 7,27% pour l'ensemble de la Flandre. Cette région est confrontée à un manque de main d'oeuvre alors que les communes wallonnes voisines et les villes françaises du Nord sont confrontées à des taux de chômage beaucoup plus élevés. Selon l'Unizo, il reste encore intéressant fiscalement pour les Français de venir travailler en Belgique malgré le changement de statut récent des travailleurs frontaliers. L'organisation souhaite aussi que les administrations communales créent des conditions favorables pour favoriser un cadre de vie attractif pour les jeunes familles. Trends.be, avec Belga