Le Luxembourg figurait depuis quelques années sur la liste noire de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) car le pays échange trop peu d'informations bancaires et ne se montre pas assez transparent. Ce n'est plus le cas depuis octobre dernier.

L'an dernier, les entreprises belges ont dû déclarer au fisc pour la première fois toutes les transactions financières d'au moins 100.000 euros avec le Grand-Duché. Au moins 13.270 entreprises étaient dans ce cas, selon Francis Adyns, porte-parole du SPF Economie.

Le fisc belge examine soigneusement le flux de ces fonds.

Le Luxembourg figurait depuis quelques années sur la liste noire de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) car le pays échange trop peu d'informations bancaires et ne se montre pas assez transparent. Ce n'est plus le cas depuis octobre dernier. L'an dernier, les entreprises belges ont dû déclarer au fisc pour la première fois toutes les transactions financières d'au moins 100.000 euros avec le Grand-Duché. Au moins 13.270 entreprises étaient dans ce cas, selon Francis Adyns, porte-parole du SPF Economie. Le fisc belge examine soigneusement le flux de ces fonds.