En janvier, les douanes ont lancé une campagne d'information auprès des 20.000 entreprises qui n'avaient pas encore de numéro EORI, nécessaire pour établir une déclaration en douane. Elles s'en sont vu attribuer un d'office et 4.672 ont réagi.

Par ailleurs, explique encore le communiqué, 270 entreprises ayant un numéro de TVA belge lié à un numéro EORI du Royaume-Uni seront contactées pour demander un numéro EORI belge, valable pour toute l'UE. Le numéro EORI du Royaume-Uni ne sera en effet plus valable en Belgique et en UE en cas de Brexit.

386 recrutements prévus

Les douanes prévoient également une campagne d'information sur "l'autorisation lieu agréé". Grâce à cette autorisation, les marchandises peuvent être transportées directement de l'entrepôt d'une entreprise au bureau de sortie sans avoir à passer par le bureau d'exportation.

Il y a aussi eu ces derniers mois une augmentation du nombre de demandes d'AEO (Authorised Economic Operator ou opérateur économique agréé). Il s'agit d'un partenariat avec la douane afin de sécuriser la chaîne logistique et de bénéficier dès lors de facilités douanières dans l'ensemble de l'UE.

Dans la perspective d'un Brexit, 386 recrutements sont prévus, dont 123 déjà réalisés.