A la Coupe du Monde de football, les tribunes russes ne seront pas remplies que de supporters bariolés. Comme dans les stades belges, une partie des spectateurs affichera aussi un costume-cravate beaucoup plus sobre, indispensable aux éventuelles négociations de contrats. C'est en effet le sort des grandes arènes sportives depuis quelques années déjà : les organisateurs de compétitions prestigieuses doivent offrir aux hommes d'affaires un espace de qualité qui leur permet de joindre l'utile à l'agréable et donc de concilier intelligemment opportunités de business et passion du sport.
...

A la Coupe du Monde de football, les tribunes russes ne seront pas remplies que de supporters bariolés. Comme dans les stades belges, une partie des spectateurs affichera aussi un costume-cravate beaucoup plus sobre, indispensable aux éventuelles négociations de contrats. C'est en effet le sort des grandes arènes sportives depuis quelques années déjà : les organisateurs de compétitions prestigieuses doivent offrir aux hommes d'affaires un espace de qualité qui leur permet de joindre l'utile à l'agréable et donc de concilier intelligemment opportunités de business et passion du sport. Au centre de toutes les attentions, les Diables Rouges représentent un formidable potentiel pour attirer justement les chefs d'entreprise et autres patrons férus de ballon rond. En Russie, ils sont ainsi l'objet de packages business to business (B to B) destinés aux hommes d'affaires et commercialisés en Belgique par la société Verhulst. Spécialisée dans l'organisation d'événements d'entreprise, cette PME d'une douzaine de personnes a décroché l'appel d'offres de la société Match Hospitality - le détenteur exclusif des droits d'hospitalité pour la Coupe du Monde en 2018 - pour les formules B to B sur le marché belgo-luxembourgeois. " Nous sommes l'agent officiel de la Fifa sur ce créneau spécifique et nous proposons toute une série de packages pour les matchs des Diables Rouges en Russie, explique Alexandre de Chaffoy, administrateur délégué de Verhulst. Cela va de la simple formule de base qui permet d'assister à un match avec un catering léger à des packages plus élaborés qui offrent l'opportunité au client de rester trois jours sur place. " Pour un match de l'équipe belge en phase de poule, les prix varient ainsi de 506 à 2.254 euros par personne selon la formule de restauration choisie et l'emplacement dans le stade, prix auquel il faudra ajouter le ticket d'avion et les éventuelles nuits d'hôtel. Ainsi, pour le match Belgique-Tunisie programmé à Moscou le 23 juin, le forfait voyage supplémentaire va de 830 euros pour un one day trip à 2.390 euros pour la formule trois jours/deux nuits. " Nous ne fournissons pas nécessairement les billets d'avion car certains clients voyagent par leurs propres moyens ou s'envolent parfois même avec leur avion privé, poursuit Alexandre de Chaffoy. Mais nous pouvons le faire car notre mission consiste à proposer des packages clé sur porte qui facilitent la vie de nos clients. " Pour les trois premiers matchs des Belges en Russie, Verhulst dispose d'environ 800 places B to B qui sont déjà quasi toutes vendues. Les forfaits pour les huitièmes de finale - à la portée des Diables Rouges selon les spécialistes - sont, eux aussi, presque tous épuisés, tandis que les billets pour les quarts, les demies et la finale peuvent, quant à eux, toujours trouver preneurs. " Bien sûr, l'équipe belge peut être éliminée à tous les stades de la compétition, mais cela ne représente pas un gros risque pour nous car, à la Coupe du Monde, les derniers matchs suscitent toujours l'intérêt des grandes sociétés vu le prestige de l'événement. Cela reste un belle opportunité pour des opérations B to B, avec ou sans les Diables. "