Le cap des 100.000 nouvelles entreprises n'avait plus été franchi depuis au moins 2007, selon Roularta Business Information. Le bureau d'informations en avait dénombré 93.754 en 2015, 92.951 en 2014 et 87.547 en 2013. Le nombre d'entreprises qui ont cessé leurs activités est également important en 2016 (67.730) mais en baisse par rapport aux dernières années (72.966 en 2015, 81.034 en 2014 et 72.949 en 2013).

La différence entre la création et la disparition d'entreprises a donc atteint un total positif de 32.378 unités en 2016, le meilleur score depuis 2007 (35.645). La différence s'élevait à 20.788 en 2015, 11.917 en 2014 et 14.598 en 2013.

Ce résultat s'explique d'abord par une meilleure conjoncture économique après plusieurs années de crise mais également par les mesures gouvernementales, "surtout sur le plan fédéral, qui créent un climat plus confortable pour se lancer en tant qu'indépendant et tenir le coup plus longtemps", analyse Christine Mattheeuws, présidente du SNI.

Le syndicat pour indépendants réclame cependant de nouvelles interventions, notamment sur le plan fiscal, pour stimuler l'entrepreneuriat. "Nous pensons à une réduction de l'impôt des sociétés, une augmentation des pensions d'indépendant et un filet de sécurité plus large en cas de maladie, faillite ou cession d'activité", ajoute Christine Mattheeuws.