Pour la sixième année consécutive, Deloitte a comparé, à la demande de Febeliec, les prix d'électricité pour les consommateurs industriels belges - comme les entreprises chimiques - à ceux pratiqués dans nos pays voisins. D'après l'étude, les entreprises industrielles belges payent entre 10,5% et 34% de plus pour leur électricité que la moyenne de la France, l'Allemagne et les Pays-Bas. "Pour les plus gros consommateurs, ceci revient à un désavantage de plusieurs millions d'euros" par an, affirme le président de la fédération, Luc Sterckx.

Febeliec appelle d'urgence à la mise en place d'une norme énergétique, telle que prévue par l'accord de gouvernement.

Concrètement, l'industrie demande - comme cela s'est passé en Allemagne, aux Pays-Bas et en France - une réduction jusqu'à 90% des frais de transport et de distribution en Belgique pour les gros et stables consommateurs. Febeliec estime que cette mesure coûterait 100 millions d'euros par an.