L'an dernier, 3,3% des échantillons contrôlés dans les stations-service n'étaient pas conformes aux normes européennes de qualité, une baisse d'un point de pour cent par rapport à 2015. Le nombre d'échantillons pour 2016 s'élevait à 8.610, prélevés dans les 3.100 stations-service du Royaume. "Les Belges consomment chaque année plus de 10 milliards de litres de carburant. Les résultats issus des prélèvements effectués en 2016 sont meilleurs que les années précédentes.

La non-conformité de certains échantillons n'a presque pas d'incidence sur le fonctionnement des véhicules. Les Belges peuvent donc faire le plein en toute confiance", a expliqué une porte-parole du SPF Économie. En ce qui concerne les échantillons problématiques, les infractions majeures portaient sur les pressions de vapeur, le point d'éclair et la stabilité à l'oxydation. "Après un deuxième contrôle, 39 échantillons n'étaient toujours pas conformes: 39 procès-verbaux infligeant des amendes pouvant aller jusqu'à 10.000 euros ont été dressés."

L'an dernier, 3,3% des échantillons contrôlés dans les stations-service n'étaient pas conformes aux normes européennes de qualité, une baisse d'un point de pour cent par rapport à 2015. Le nombre d'échantillons pour 2016 s'élevait à 8.610, prélevés dans les 3.100 stations-service du Royaume. "Les Belges consomment chaque année plus de 10 milliards de litres de carburant. Les résultats issus des prélèvements effectués en 2016 sont meilleurs que les années précédentes. La non-conformité de certains échantillons n'a presque pas d'incidence sur le fonctionnement des véhicules. Les Belges peuvent donc faire le plein en toute confiance", a expliqué une porte-parole du SPF Économie. En ce qui concerne les échantillons problématiques, les infractions majeures portaient sur les pressions de vapeur, le point d'éclair et la stabilité à l'oxydation. "Après un deuxième contrôle, 39 échantillons n'étaient toujours pas conformes: 39 procès-verbaux infligeant des amendes pouvant aller jusqu'à 10.000 euros ont été dressés."