Le premier constructeur automobile indien est devenu très dépendant de ses bénéfices en provenance de son unité JLR qu'l'avait rachetée à Ford pour 2,3 milliards de dollars en 2008 au faîte de la crise financière globale.

Mais ce rachat, jugé à l'époque périlleux par les experts en matière d'automobile, s'est avéré être une aubaine pour Tata Motors. Le géant indien, qui fabrique la voiture à bas coût Nano, a indiqué que son bénéfice net consolidé du deuxième trimestre a bondi à 35,42 milliards de roupies (environ 421 millions d'euros) contre 20,75 milliards de roupies un an auparavant.

Le bénéfice après impôts de la section britannique Jaguar Land Rover pour les trois mois finissant en septembre a bondi de 66,2% à 507 millions de livres anglaises (607 millions d'euros). Le bénéfice trimestriel réalisé par TaTa a pris par surprise les prévisions du marché qui tablaient sur un bénéfice de 25 milliards de roupies. Le chiffre d'affaires total de Tata Motors, qui fait partie du conglomérat Tata Group, a progressé de 31% à 568,82 milliards de roupies.

Le premier constructeur automobile indien est devenu très dépendant de ses bénéfices en provenance de son unité JLR qu'l'avait rachetée à Ford pour 2,3 milliards de dollars en 2008 au faîte de la crise financière globale. Mais ce rachat, jugé à l'époque périlleux par les experts en matière d'automobile, s'est avéré être une aubaine pour Tata Motors. Le géant indien, qui fabrique la voiture à bas coût Nano, a indiqué que son bénéfice net consolidé du deuxième trimestre a bondi à 35,42 milliards de roupies (environ 421 millions d'euros) contre 20,75 milliards de roupies un an auparavant. Le bénéfice après impôts de la section britannique Jaguar Land Rover pour les trois mois finissant en septembre a bondi de 66,2% à 507 millions de livres anglaises (607 millions d'euros). Le bénéfice trimestriel réalisé par TaTa a pris par surprise les prévisions du marché qui tablaient sur un bénéfice de 25 milliards de roupies. Le chiffre d'affaires total de Tata Motors, qui fait partie du conglomérat Tata Group, a progressé de 31% à 568,82 milliards de roupies.