Sanoma doit notamment ces bons résultats aux économies réalisées.

Au mois de janvier, le groupe avait annoncé la vente de ses magazines féminins belges (Libelle, Femmes d'Aujourd'hui, Flair, Feeling, Gael, La Maison Victor, SheDeals, Loving You, Zappy, Communiekrant et Kids Only) à Roularta pour un montant de 34 millions d'euros. Dans l'autre sens, Sanoma avait racheté le mensuel Ik ga Bouwen/Je vais Construire à Roularta pour un million d'euros.

Selon Marc Duijndam, le directeur de Sanoma Media, le groupe dispose aujourd'hui d'un portfolio "fort et ciblé" de marques en Belgique et aux Pays-Bas. "Cela constitue une bonne base pour poursuivre notre progression en 2018 et consolider nos titres plurimédias."

Sanoma doit notamment ces bons résultats aux économies réalisées. Au mois de janvier, le groupe avait annoncé la vente de ses magazines féminins belges (Libelle, Femmes d'Aujourd'hui, Flair, Feeling, Gael, La Maison Victor, SheDeals, Loving You, Zappy, Communiekrant et Kids Only) à Roularta pour un montant de 34 millions d'euros. Dans l'autre sens, Sanoma avait racheté le mensuel Ik ga Bouwen/Je vais Construire à Roularta pour un million d'euros. Selon Marc Duijndam, le directeur de Sanoma Media, le groupe dispose aujourd'hui d'un portfolio "fort et ciblé" de marques en Belgique et aux Pays-Bas. "Cela constitue une bonne base pour poursuivre notre progression en 2018 et consolider nos titres plurimédias."