Il ressort du bilan de l'année dernière que l'aéroport liégeois a réalisé un chiffre d'affaires de près de 27 millions d'euros, en progression de près de 8% par rapport à 2015. Son bénéfice net affiche environ 1,5 million, ce qui a permis aux dirigeants de distribuer à leurs actionnaires (Nethys-Ethias-Belfius/NEB, Région wallonne via la Sowaer, Aéroports de Paris) un dividende de 600.000 euros au titre de l'exercice 2016. C'est 100.000 euros de plus qu'en 2015.

La situation est tout aussi positive à l'aéroport de Charleroi, où la société de gestion a réalisé un chiffre d'affaires de 65,15 millions en hausse de près de 4%. Le bénéfice net affiche 1,5 million d'euros. Pénalisée par une décision de l'Europe qui a pratiquement quintuplé les redevances d'utilisation d'infrastructure à payer à la Région wallonne, BSCA n'a distribué qu'un dividende de 348.000 euros (590.549 euros en 2015) dont un dividende privilégié de 96.000 euros à l'actionnaire privé.

Il ressort du bilan de l'année dernière que l'aéroport liégeois a réalisé un chiffre d'affaires de près de 27 millions d'euros, en progression de près de 8% par rapport à 2015. Son bénéfice net affiche environ 1,5 million, ce qui a permis aux dirigeants de distribuer à leurs actionnaires (Nethys-Ethias-Belfius/NEB, Région wallonne via la Sowaer, Aéroports de Paris) un dividende de 600.000 euros au titre de l'exercice 2016. C'est 100.000 euros de plus qu'en 2015. La situation est tout aussi positive à l'aéroport de Charleroi, où la société de gestion a réalisé un chiffre d'affaires de 65,15 millions en hausse de près de 4%. Le bénéfice net affiche 1,5 million d'euros. Pénalisée par une décision de l'Europe qui a pratiquement quintuplé les redevances d'utilisation d'infrastructure à payer à la Région wallonne, BSCA n'a distribué qu'un dividende de 348.000 euros (590.549 euros en 2015) dont un dividende privilégié de 96.000 euros à l'actionnaire privé.