Cette quatrième édition du Week-end du Client était le premier grand événement commercial organisé depuis la crise du coronavirus, rappelle lundi Comeos, la fédération du commerce et des services. Cela alors que 71% des commerçants n'avaient pas encore retrouvé leur rythme habituel de shopping après le confinement.

Plus de 14.000 commerçants (un record) ont participé à cet événement, un succès qui se traduit par une hausse de 7,5% des transactions électroniques. Le samedi, la progression était de 7,2% et le dimanche de 8,2%.

VIA, l'association des émetteurs de chèque-repas, signale également une hausse des paiements avec de tels titres: l'équivalent de près de 19 millions d'euros ont été utilisés ce week-end, soit un bond de plus de 16% par rapport à un week-end normal.

Dominique Michel, administrateur délégué de Comeos, se réjouit de ce "signal positif pour le commerce". "Le shopping plaisir est compatible avec le coronavirus ! Les autorités politiques, en particulier locales, doivent tout faire pour que cela se confirme lors des fêtes de fin d'année", abonde Arnaud Deplae, secrétaire général de l'UCM.

Cette quatrième édition du Week-end du Client était le premier grand événement commercial organisé depuis la crise du coronavirus, rappelle lundi Comeos, la fédération du commerce et des services. Cela alors que 71% des commerçants n'avaient pas encore retrouvé leur rythme habituel de shopping après le confinement. Plus de 14.000 commerçants (un record) ont participé à cet événement, un succès qui se traduit par une hausse de 7,5% des transactions électroniques. Le samedi, la progression était de 7,2% et le dimanche de 8,2%. VIA, l'association des émetteurs de chèque-repas, signale également une hausse des paiements avec de tels titres: l'équivalent de près de 19 millions d'euros ont été utilisés ce week-end, soit un bond de plus de 16% par rapport à un week-end normal. Dominique Michel, administrateur délégué de Comeos, se réjouit de ce "signal positif pour le commerce". "Le shopping plaisir est compatible avec le coronavirus ! Les autorités politiques, en particulier locales, doivent tout faire pour que cela se confirme lors des fêtes de fin d'année", abonde Arnaud Deplae, secrétaire général de l'UCM.