Plus de quatre travailleurs à temps partiel sur cinq sont des femmes. Les secteurs les plus concernés sont les filières dites féminines comme le commerce, l'horeca et le social. "Les employés sont de plus en plus demandeurs de ce type de contrats. Entre 25 et 40 ans, on aime avoir un peu de temps pour soi et pour ses enfants", exlique la présidente du SNI Christine Mattheeuws, ajoutant que les coûts liés au travail, tel que la garde des enfants ou les transports en commun, sont également à prendre en compte.

Les travailleurs ne sont pas les seuls à être friands de cette formule, les employeurs la plébiscitent également.

Enfin, le temps partiel tend doucement à se normaliser dans notre pays, note-t-on chez Manpower-Group Belgique.

Plus de quatre travailleurs à temps partiel sur cinq sont des femmes. Les secteurs les plus concernés sont les filières dites féminines comme le commerce, l'horeca et le social. "Les employés sont de plus en plus demandeurs de ce type de contrats. Entre 25 et 40 ans, on aime avoir un peu de temps pour soi et pour ses enfants", exlique la présidente du SNI Christine Mattheeuws, ajoutant que les coûts liés au travail, tel que la garde des enfants ou les transports en commun, sont également à prendre en compte.Les travailleurs ne sont pas les seuls à être friands de cette formule, les employeurs la plébiscitent également. Enfin, le temps partiel tend doucement à se normaliser dans notre pays, note-t-on chez Manpower-Group Belgique.