Le site de Durobor à Soignies a été placé en mai 2020 dans une logique de reconversion industrielle. L'objectif est d'y implanter des activités économiques à haute valeur ajoutée ainsi que de répondre aux enjeux territoriaux dans lesquels s'inscrit le site de l'ancienne verrerie. Le périmètre de neuf hectares, dont cinq bâtis, sera également dépollué.

Le processus de reconversion a franchi une étape décisive le 11 mars dernier avec la désignation du prestataire, le consortium d'architectes Alphaville-XMU, chargé de traduire les enjeux de l'ancien site industriel à travers un master plan stratégique de redéploiement. "L'objectif est de créer de l'emploi, de redéployer le site en gardant une mixité d'activités économique, tout en conservant la mémoire du site industriel historique qui fait partie de l'ADN de la ville", a expliqué Fabienne Winckel, bourgmestre de Soignies.

Belga
© Belga

L'entreprise Durobor avait été créée en 1928. A ses grandes heures, elle fabriquait plus d'un million de verres par semaine. Le verrerie a fermé ses portes en 2019 après un dépôt de bilan. Plusieurs projets de reprise partielle ou totale de l'entreprise sur son site historique avaient été évoqués, dont un projet porté par d'anciens travailleurs. Un besoin financier de l'ordre de 10 à 12 millions d'euros était estimé pour remettre l'outil en conformité et relancer la production. Le projet avait finalement été abandonné, faute de perspectives de rentabilité à long terme.

Le site de Durobor à Soignies a été placé en mai 2020 dans une logique de reconversion industrielle. L'objectif est d'y implanter des activités économiques à haute valeur ajoutée ainsi que de répondre aux enjeux territoriaux dans lesquels s'inscrit le site de l'ancienne verrerie. Le périmètre de neuf hectares, dont cinq bâtis, sera également dépollué. Le processus de reconversion a franchi une étape décisive le 11 mars dernier avec la désignation du prestataire, le consortium d'architectes Alphaville-XMU, chargé de traduire les enjeux de l'ancien site industriel à travers un master plan stratégique de redéploiement. "L'objectif est de créer de l'emploi, de redéployer le site en gardant une mixité d'activités économique, tout en conservant la mémoire du site industriel historique qui fait partie de l'ADN de la ville", a expliqué Fabienne Winckel, bourgmestre de Soignies. L'entreprise Durobor avait été créée en 1928. A ses grandes heures, elle fabriquait plus d'un million de verres par semaine. Le verrerie a fermé ses portes en 2019 après un dépôt de bilan. Plusieurs projets de reprise partielle ou totale de l'entreprise sur son site historique avaient été évoqués, dont un projet porté par d'anciens travailleurs. Un besoin financier de l'ordre de 10 à 12 millions d'euros était estimé pour remettre l'outil en conformité et relancer la production. Le projet avait finalement été abandonné, faute de perspectives de rentabilité à long terme.