Durant la crise du Covid, qui a fortement secoué le secteur du tourisme belge, tant pour les acteurs locaux que pour les opérateurs qui s'emploient à faire voyager les Belges vers l'étranger, la VVR et l'UPAV ont été un porte-parole fort de l'industrie, analysent les deux unions professionnelles. "Par des consultations avec les cabinets, au niveau régional et fédéral, et avec la contribution des capitaines de l'industrie, nous avons contribué à la survie de notre métier, qui regroupait 10.000 emplois avant la crise, un peu plus de 6.500 aujourd'hui."

Selon elles, la crise a accentué le besoin d'unir les forces dans le secteur, qui compte six associations en Belgique. "De nombreux dossiers ont été menés tous ensemble, et il semble logique aujourd'hui de confirmer et d'agrandir cette alliance", estiment l'UPAV et la VVR. La BTC ambitionne ainsi d'accueillir d'autres associations actives dans le secteur du tourisme dans les mois à venir et se réjouit de l'intérêt déjà exprimé par les représentants de l'Association belge des organisateurs de voyage (ABTO), la Belgian Travel Organisation (BTO) et la Fédération belge des exploitants d'autobus, d'autocars et d'organisateurs de voyages (FBAA).

La formation continue, la digitalisation, la labellisation des acteurs sérieux et qualitatifs, ainsi que le rassemblement de données pour une exploitation maximale au service de tous seront les quatre grands piliers de la confédération.

Durant la crise du Covid, qui a fortement secoué le secteur du tourisme belge, tant pour les acteurs locaux que pour les opérateurs qui s'emploient à faire voyager les Belges vers l'étranger, la VVR et l'UPAV ont été un porte-parole fort de l'industrie, analysent les deux unions professionnelles. "Par des consultations avec les cabinets, au niveau régional et fédéral, et avec la contribution des capitaines de l'industrie, nous avons contribué à la survie de notre métier, qui regroupait 10.000 emplois avant la crise, un peu plus de 6.500 aujourd'hui." Selon elles, la crise a accentué le besoin d'unir les forces dans le secteur, qui compte six associations en Belgique. "De nombreux dossiers ont été menés tous ensemble, et il semble logique aujourd'hui de confirmer et d'agrandir cette alliance", estiment l'UPAV et la VVR. La BTC ambitionne ainsi d'accueillir d'autres associations actives dans le secteur du tourisme dans les mois à venir et se réjouit de l'intérêt déjà exprimé par les représentants de l'Association belge des organisateurs de voyage (ABTO), la Belgian Travel Organisation (BTO) et la Fédération belge des exploitants d'autobus, d'autocars et d'organisateurs de voyages (FBAA). La formation continue, la digitalisation, la labellisation des acteurs sérieux et qualitatifs, ainsi que le rassemblement de données pour une exploitation maximale au service de tous seront les quatre grands piliers de la confédération.