Les sous-secteurs des travaux d'infrastructure et de la toiture sont particulièrement concernés. En outre, 35% des entreprises indiquent commencer et terminer systématiquement les travaux plus tôt pendant les mois d'été.

La plupart des entreprises de construction prennent également des mesures supplémentaires pour rendre le travail plus supportable. Ainsi, 94% d'entre elles proposent des boissons gratuites, 72% augmentent le nombre de pauses et 71% permettent un rythme de travail moins soutenu.

Par ailleurs, un tiers des entreprises a déjà eu recours au chômage temporaire en raison de la canicule. Cette mesure doit actuellement être prise pour une journée complète, mais la Confédération Construction préconise un ajustement du chômage temporaire. En cas de canicule, celle-ci prône plutôt des demi-journées de chômage temporaire, jugeant qu'il est parfaitement possible de travailler quelques heures avant la montée des températures.

Les sous-secteurs des travaux d'infrastructure et de la toiture sont particulièrement concernés. En outre, 35% des entreprises indiquent commencer et terminer systématiquement les travaux plus tôt pendant les mois d'été.La plupart des entreprises de construction prennent également des mesures supplémentaires pour rendre le travail plus supportable. Ainsi, 94% d'entre elles proposent des boissons gratuites, 72% augmentent le nombre de pauses et 71% permettent un rythme de travail moins soutenu. Par ailleurs, un tiers des entreprises a déjà eu recours au chômage temporaire en raison de la canicule. Cette mesure doit actuellement être prise pour une journée complète, mais la Confédération Construction préconise un ajustement du chômage temporaire. En cas de canicule, celle-ci prône plutôt des demi-journées de chômage temporaire, jugeant qu'il est parfaitement possible de travailler quelques heures avant la montée des températures.