D'Ieteren estime par ailleurs à 19 millions d'euros l'impact que ce scandale aura sur son résultat opérationnel 2015, tout en maintenant ses prévisions annuelles.

Au cours du 3e trimestre de l'exercice, D'Ieteren a suspendu la vente des véhicules concernés. "La perte de commandes liée à cette décision est évaluée à 1.260 unités, soit 1% des ventes annuelles", a précisé le concessionnaire.

Quant aux coûts, on évoque un impact de 8 millions d'euros sur le résultat opérationnel courant de D'Ieteren Auto. Onze millions de coûts exceptionnels ont également été rapportés. "Il s'agit là de provisions pour les coûts logistiques des actions de rappels", a détaillé un porte-parole.

Malgré tout, D'Ieteren maintient ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice et table sur une hausse de 20 à 25% de son résultat courant avant impôts, part du groupe.

D'Ieteren estime par ailleurs à 19 millions d'euros l'impact que ce scandale aura sur son résultat opérationnel 2015, tout en maintenant ses prévisions annuelles.Au cours du 3e trimestre de l'exercice, D'Ieteren a suspendu la vente des véhicules concernés. "La perte de commandes liée à cette décision est évaluée à 1.260 unités, soit 1% des ventes annuelles", a précisé le concessionnaire.Quant aux coûts, on évoque un impact de 8 millions d'euros sur le résultat opérationnel courant de D'Ieteren Auto. Onze millions de coûts exceptionnels ont également été rapportés. "Il s'agit là de provisions pour les coûts logistiques des actions de rappels", a détaillé un porte-parole.Malgré tout, D'Ieteren maintient ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice et table sur une hausse de 20 à 25% de son résultat courant avant impôts, part du groupe.