Issu d'une famille habitant la banlieue bruxelloise, Didier Ongena a effectué toute sa scolarité en néerlandais, même si le français était la langue privilégiée dans le foyer. Après avoir hésité avec Polytech, il est finalement diplômé de Solvay, mais à la VUB. A l'époque, il rêve de la Banque mondiale ou du FMI. " J'adorais l'économétrie, les data, les statistiques, confie Didier Ongena. Le côté stimulation intellectuelle de ces domaines. Comme les maths d'ailleurs. Après mon diplôme en 1994, je suis entré dans l'audit chez Arthur Andersen. Une espèce de non-choix que j'ai appréhendé comme un MBA. C'était super intéressant dans la mesure où ce genre de fonction permet de découvrir de nombreux univers différents tant dans les industries que dans les entreprises. Après la création d'Accenture, je suis passé dans la partie consultance d'Arthur Andersen. "
...