La "crise des puces électroniques" va probablement perdurer dans le courant de l'année prochaine, a reconnu Sandro Mesquita, le directeur général du salon de l'auto de Genève, dans le communiqué annonçant l'annulation de l'événement, expliquant qu'en "ces temps incertains, de nombreuses marques ne sont pas en mesure de s'engager à participer à une foire professionnelle".

La "crise des puces électroniques" va probablement perdurer dans le courant de l'année prochaine, a reconnu Sandro Mesquita, le directeur général du salon de l'auto de Genève, dans le communiqué annonçant l'annulation de l'événement, expliquant qu'en "ces temps incertains, de nombreuses marques ne sont pas en mesure de s'engager à participer à une foire professionnelle".