Ce réacteur avait été mis à l'arrêt le 5 août dernier à la suite d'une perte d'huile, consécutive à un acte de sabotage, dans la partie non nucléaire de la centrale.

Ce réacteur avait été mis à l'arrêt le 5 août dernier à la suite d'une perte d'huile, consécutive à un acte de sabotage, dans la partie non nucléaire de la centrale.