Ce premier vol qui a duré un peu plus de deux heures est le coup d'envoi d'une campagne d'essais en vol mettant en jeu huit appareils avant la première livraison prévue à la fin 2015.

L'appareil, qui bénéficie aussi d'améliorations aérodynamiques grâce à des sharklets (des ailerons de requins) de 2,4 mètres dressés en bout d'aile, procurera une économie de carburant par siège de plus de 15% par rapport à la version classique lancée à la fin des années 1980. "Cette économie atteindra 20% en 2020" grâce à une amélioration supplémentaire des moteurs et à une augmentation de la capacité des avions, a assuré le responsable du programme, Klaus Roewe, lors d'une conférence de presse dans les locaux d'Airbus en bord de piste.

L'A320Neo a déjà reçu 3.257 commandes de 60 clients avant même son premier vol, a souligné le directeur commercial John Leahy. Il représente actuellement 60% du marché des avions moyens-courriers face au rival américain Boeing.

Un marché mondial particulièrement prometteur, qui selon les projections d'Airbus devrait représenter un gâteau à partager de 22.100 avions neufs moyens-courriers dans les 20 prochaines années.