"Cela étend l'expérience à l'aéroport, où le masque n'est plus obligatoire depuis un certain temps, à l'avion lui-même. L'avion a toujours été un endroit où le risque d'infection est très faible, grâce aux systèmes de filtrage d'air avancés", explique Brussels Airlines, ajoutant que la fin de l'obligation du port du masque à bord de ses avions permet de faire "un pas de plus vers une expérience voyage 'normale' après la pandémie."

Brussels Airlines rappelle toutefois que dans certains aéroports étrangers, le masque est toujours obligatoire. Il est donc conseillé aux clients de vérifier les règles en vigueur dans le pays de destination avant de voyager.

"Cela étend l'expérience à l'aéroport, où le masque n'est plus obligatoire depuis un certain temps, à l'avion lui-même. L'avion a toujours été un endroit où le risque d'infection est très faible, grâce aux systèmes de filtrage d'air avancés", explique Brussels Airlines, ajoutant que la fin de l'obligation du port du masque à bord de ses avions permet de faire "un pas de plus vers une expérience voyage 'normale' après la pandémie." Brussels Airlines rappelle toutefois que dans certains aéroports étrangers, le masque est toujours obligatoire. Il est donc conseillé aux clients de vérifier les règles en vigueur dans le pays de destination avant de voyager.