Le personnel et les syndicats de l'entreprise Coca-Cola, réunis au sein de la fédération des syndicats, notamment de l'industrie alimentaire et du tourisme, l'EFFAT, mèneront lundi 5 mai une action syndicale européenne coordonnée. En Belgique, quelque 200 membres du personnel provenant de tous les sites belges de Coca-Cola mèneront une action au siège principal de l'entreprise, à Anderlecht.

Le personnel entend ainsi exprimer ses inquiétudes à propos des "réductions de coûts agressives" réalisées actuellement par Coca-Cola en Europe, explique le SETCa dans son communiqué. Dans de nombreux pays européens, les travailleurs de Coca-Cola ont en effet été touchés récemment par des restructurations et des licenciements.

"En Belgique, les travailleurs de l'entreprise n'échappent pas non plus à la froide logique de la réduction des coûts. Ainsi, au début de 2003, la comptabilité a été transférée de la Belgique vers un pays à bas salaires", explique le SETCa.

Le personnel et les syndicats de l'entreprise Coca-Cola, réunis au sein de la fédération des syndicats, notamment de l'industrie alimentaire et du tourisme, l'EFFAT, mèneront lundi 5 mai une action syndicale européenne coordonnée. En Belgique, quelque 200 membres du personnel provenant de tous les sites belges de Coca-Cola mèneront une action au siège principal de l'entreprise, à Anderlecht. Le personnel entend ainsi exprimer ses inquiétudes à propos des "réductions de coûts agressives" réalisées actuellement par Coca-Cola en Europe, explique le SETCa dans son communiqué. Dans de nombreux pays européens, les travailleurs de Coca-Cola ont en effet été touchés récemment par des restructurations et des licenciements. "En Belgique, les travailleurs de l'entreprise n'échappent pas non plus à la froide logique de la réduction des coûts. Ainsi, au début de 2003, la comptabilité a été transférée de la Belgique vers un pays à bas salaires", explique le SETCa.