Taylor a fait scandale dans une première lettre au ministre rendue publique mercredi par Les Echos, dans laquelle il qualifiait les ouvriers de l'usine Goodyear d'Amiens de "soit-disant ouvriers" qui travaillent "trois heures par jour".

Le ministre Montebourg lui a répondu le jour même en dénonçant des propos "extrémistes" et "insultants".

"L'extrémiste, Monsieur le ministre, c'est votre gouvernement et son manque de connaissance sur la façon de bâtir une entreprise. A aucune moment Titan n'a demandé de baisser les salaires. Nous avons juste dit que si on veut être payé pour sept heures de travail, il faut en travailler au moins six", affirme Taylor dans sa nouvelle lettre reçue par courriel.

Le PDG de Titan, qui a essayé en vain pendant quatre ans de racheter l'usine de Goodyear à Amiens, affirme que l'opposition des syndicats a fait achopper ce projet.

"Puisque vous en parlez, pourquoi le chômage est-il si élevé en France et particulièrement chez les jeunes? C'est à cause de la politique de votre gouvernement, Monsieur", ajoute-t-il.

Le patron de Titan International pneus indique aussi qu'il a une usine en France, à Flers, en Normandie, où il fabrique notamment des roues pour machines agricoles.

Taylor a fait scandale dans une première lettre au ministre rendue publique mercredi par Les Echos, dans laquelle il qualifiait les ouvriers de l'usine Goodyear d'Amiens de "soit-disant ouvriers" qui travaillent "trois heures par jour". Le ministre Montebourg lui a répondu le jour même en dénonçant des propos "extrémistes" et "insultants". "L'extrémiste, Monsieur le ministre, c'est votre gouvernement et son manque de connaissance sur la façon de bâtir une entreprise. A aucune moment Titan n'a demandé de baisser les salaires. Nous avons juste dit que si on veut être payé pour sept heures de travail, il faut en travailler au moins six", affirme Taylor dans sa nouvelle lettre reçue par courriel. Le PDG de Titan, qui a essayé en vain pendant quatre ans de racheter l'usine de Goodyear à Amiens, affirme que l'opposition des syndicats a fait achopper ce projet. "Puisque vous en parlez, pourquoi le chômage est-il si élevé en France et particulièrement chez les jeunes? C'est à cause de la politique de votre gouvernement, Monsieur", ajoute-t-il. Le patron de Titan International pneus indique aussi qu'il a une usine en France, à Flers, en Normandie, où il fabrique notamment des roues pour machines agricoles.