Les administrateurs de la banque veulent gonfler les rétributions du CEO, non conformes au marché selon eux, depuis plusieurs années, a expliqué le président d'ING, Jeroen Van de Veer, dans le quotidien Het Financieele Dagblad. "Nous l'avons à chaque fois reporté, mais franchissons un pas important aujourd'hui", a déclaré M. Van de Veer, sans vouloir indiquer si Ralf Hamers était demandeur.

La manière dont ING va récompenser son patron est assez singulière: à partir de 2018, Ralph Hamers recevra des actions supplémentaires à hauteur de 50% de son salaire fixe de 1,75 million d'euros. Etant donné qu'aucun objectif de performance n'est fixé pour cette augmentation, celle-ci ne tombe pas sous le régime de restriction des bonus de 20% en vigueur dans les institutions financières néerlandaises.