La direction de la Fnac avait annoncé le 13 mars dernier son intention de supprimer 25 postes de travail en Belgique, soit huit à Bruxelles (City 2), six à Liège, neuf à Gand et deux à Anvers. Après plusieurs réunions de négociation, un accord est finalement intervenu lundi soir pour réduire l'impact social du plan d'économies, annonce la CNE dans un communiqué.

Concrètement, 22 licenciements ont pu être évités grâce au recours aux crédits-temps et à des départs volontaires assortis de mesures d'accompagnement. Les trois licenciements secs qui subsistent interviendront à Gand.

La direction de la Fnac avait annoncé le 13 mars dernier son intention de supprimer 25 postes de travail en Belgique, soit huit à Bruxelles (City 2), six à Liège, neuf à Gand et deux à Anvers. Après plusieurs réunions de négociation, un accord est finalement intervenu lundi soir pour réduire l'impact social du plan d'économies, annonce la CNE dans un communiqué. Concrètement, 22 licenciements ont pu être évités grâce au recours aux crédits-temps et à des départs volontaires assortis de mesures d'accompagnement. Les trois licenciements secs qui subsistent interviendront à Gand.