Toutefois, l'ONEm a expliqué qu'il y avait eu, durant cette période, une nouvelle augmentation du recours au régime des titres-services (+ 5,3% d'utilisateurs actifs, + 2,3% de titres utilisés), couplée à une diminution de 0,5% de titres achetés.

"Il est difficile d'interpréter les chiffres d'achats de titres-services car ils sont influencés par deux hausses de prix au 1er janvier 2013 et 2014 qui ont modifié les comportements d'achats de titres. La croissance continue du système semble toutefois se ralentir", souligne l'ONEm.

Le nombre d'entreprises agréées a baissé de 11,5% (-298 entreprises) sur base annuelle. En juin dernier, il n'y avait plus que 2.283 entreprises agréées contre 2.754 en décembre 2011.

Selon l'ONEm, cette évolution est "imputable aux mesures de professionnalisation du secteur (nouvelles conditions d'agrément dont notamment le cautionnement de 25.000 euros demandé aux nouvelles entreprises) et à l'effet des contrôles renforcés".

Toutefois, l'ONEm a expliqué qu'il y avait eu, durant cette période, une nouvelle augmentation du recours au régime des titres-services (+ 5,3% d'utilisateurs actifs, + 2,3% de titres utilisés), couplée à une diminution de 0,5% de titres achetés. "Il est difficile d'interpréter les chiffres d'achats de titres-services car ils sont influencés par deux hausses de prix au 1er janvier 2013 et 2014 qui ont modifié les comportements d'achats de titres. La croissance continue du système semble toutefois se ralentir", souligne l'ONEm. Le nombre d'entreprises agréées a baissé de 11,5% (-298 entreprises) sur base annuelle. En juin dernier, il n'y avait plus que 2.283 entreprises agréées contre 2.754 en décembre 2011. Selon l'ONEm, cette évolution est "imputable aux mesures de professionnalisation du secteur (nouvelles conditions d'agrément dont notamment le cautionnement de 25.000 euros demandé aux nouvelles entreprises) et à l'effet des contrôles renforcés".