Electricité transportable

Minuterie, télécommande, clavier Bluetooth, etc., la majorité de ces appareils fonctionnent avec des piles AA ou AAA, rechargeables ou à usage unique. Les piles rechargeables, durables mais très chères, ne parviennent néanmoins pas à réveiller l'engouement des consommateurs. Selon l'institut d'études de marché GfK, les piles rechargeables représenteraient à peine 14 % du marché (22 % en termes de valeur ajoutée).
...

Minuterie, télécommande, clavier Bluetooth, etc., la majorité de ces appareils fonctionnent avec des piles AA ou AAA, rechargeables ou à usage unique. Les piles rechargeables, durables mais très chères, ne parviennent néanmoins pas à réveiller l'engouement des consommateurs. Selon l'institut d'études de marché GfK, les piles rechargeables représenteraient à peine 14 % du marché (22 % en termes de valeur ajoutée).Le prix élevé des piles rechargeables semble refroidir bon nombre de consommateurs. Ram Behari, le porte-parole de Varta Benelux, explique que les consommateurs sont revenus aux piles à usage unique pendant la crise. " La part des piles rechargeables a fortement chuté. Les consommateurs les ont délaissées en raison de leur prix initial trop conséquent. Mais à long terme, l'investissement en vaut la chandelle. Surtout que leur durée d'utilisation est comparable à celle des piles à usage unique. "Les marques et les distributeurs ont suivi la tendance en proposant des emballages plus grands, souvent en promotion. Les distributeurs sortent d'ailleurs de plus en plus fréquemment leurs propres marques à des prix défiant toute concurrence. Ikea, notamment, propose un pack de 10 piles à usage unique à 2,50 euros. Et Kruidvat un pack de 24 piles de sa propre marque à 4,99 euros. A titre de comparaison, un pack économique de 12 piles Duracell coûte 12,99 euros. Les chiffres présentés par GfK indiquent que le marché est devenu plus sensible au prix : en trois ans, il a progressé de 5 % en termes de volume, tandis que sa valeur a reculé de quelque 3 %.Nele Braeckmans, key account manager pour les piles Panasonic en Belgique, affirme que les marques privées se sont emparées de la majeure partie du marché dans notre pays. On parle de 60 % de parts de marché, et ce chiffre serait en augmentation. Duracell détient 25 % du marché, talonnée par Panasonic, Energizer et Varta. D'après Ram Behari, les distributeurs se servent des piles comme d'un produit d'appel pour attirer les consommateurs. Il existe aussi des fabricants de produits de marques qui fabriquent des piles sous label privé, mais ils sont rares.Internet aussi propose des offres avantageuses, même si, avec seulement 3 % des ventes de piles, il ne s'agit pas du premier canal. Toutes les autres ventes ont lieu dans des magasins physiques. Fait notable à propos d'Internet toutefois, les ventes de piles rechargeables devancent celles de piles à usage unique : 4,8 contre 2,1 %.L'organisation environnementale Bebat existe depuis 1996. Elle collecte et traite les piles usagées. Bebat collabore avec les plus grands fabricants et les plus grandes marques de piles. En Belgique, 55,5 % des piles vendues sur le marché sont ensuite collectées et traitées. Nous sommes en cela parmi les meilleurs élèves de la classe en Europe, avec un score deux fois supérieur à la moyenne européenne. Les Pays-Bas atteignent le score de 45 %, suivis par l'Allemagne avec 42 % et par la France avec 39 %. Par Ad Van Poppel.