Si juillet a marqué une rupture dans la tendance après 34 mois de croissance consécutifs, l'orientation de 2016 reste très positive, avec 8,1% de voitures particulières neuves de plus mises sur les routes de l'Union européenne par rapport à la période correspondante de 2015, a précisé l'Association des constructeurs automobiles européens (ACEA).

En huit mois, 9,7 millions d'automobiles neuves ont été immatriculées dans l'UE. Le marché s'est refroidi pendant l'été puisque la tendance sur six mois était de +9,4%, mais les 8,1% de progression restent supérieurs au pronostic de l'ACEA (+5%) pour l'ensemble de l'année en cours.

La croissance reste tirée par le rattrapage de marchés d'Europe du Sud qui avaient fortement pâti de la crise de 2008-2013: l'Italie (+17,4% sur 8 mois par rapport à la même période de 2015) et l'Espagne (+11,3%). La Belgique, elle, affiche une croissance de 7,5%.

Enfin, côté groupes, le roi d'Europe reste Volkswagen, qui détient 23,9% des immatriculations sur huit mois avec ses nombreuses enseignes (Volkswagen, Audi, Seat, Skoda, Porsche...) Mais le géant allemand, un an après le début du scandale des moteurs diesel truqués, marque le pas puisqu'il détenait 25,1% du marché sur la même période de 2015.