En 2016, le coût salarial dans le secteur privé en Belgique s'élevait à 41,2 euros l'heure, seul le Danemark devançant la Belgique (43,8 euros), qui figure devant la Suède (41,1 euros), le Luxembourg et la France (36,3 euros).

L'Allemagne figure dans le ventre mou (septième place) avec un coût salarial de 33,6 euros de l'heure, devant les Pays-Bas (33,4 euros).

Les salaires du secteur privé ont augmenté de 2,5% en Allemagne l'an dernier, contre une hausse de 1,1% outre-Moerdijk et de 1,5% dans l'Hexagone.

En Belgique, les salaires sont, eux, restés quasi stables en 2016 (+0,1%) en raison de la modération salariale et à la suite du saut d'index. L'accord interprofessionnel 2017-2018 prévoit une norme salariale de maximum 1,1% sur la période, en plus de l'indexation des salaires.

En 2016, le coût salarial dans le secteur privé en Belgique s'élevait à 41,2 euros l'heure, seul le Danemark devançant la Belgique (43,8 euros), qui figure devant la Suède (41,1 euros), le Luxembourg et la France (36,3 euros). L'Allemagne figure dans le ventre mou (septième place) avec un coût salarial de 33,6 euros de l'heure, devant les Pays-Bas (33,4 euros). Les salaires du secteur privé ont augmenté de 2,5% en Allemagne l'an dernier, contre une hausse de 1,1% outre-Moerdijk et de 1,5% dans l'Hexagone. En Belgique, les salaires sont, eux, restés quasi stables en 2016 (+0,1%) en raison de la modération salariale et à la suite du saut d'index. L'accord interprofessionnel 2017-2018 prévoit une norme salariale de maximum 1,1% sur la période, en plus de l'indexation des salaires.