Le défi permanent, pour une marque qui veut communiquer, c'est de toucher le bon public, au bon moment, sur le bon support, avec le bon message. Cela fait 4 paramètres, ce qui n'est pas évident. Alors on connaît tous les supports classiques : l'affichage, la pub télé, la pub radio, la presse écrite, etc, etc. Et puis, il y a les supports émergents. Alors, quand je dis "émergent", tout est relatif. Il y a une douzaine d'années, Facebook était un média émergent et les marques se demandaient à l'époque si elles devaient y aller ou pas. C'est clair, aujourd'hui, elles y sont en force. Pareil avec Instagram il y a 5 ou 6 ans : là aussi, les marques se demandaient si elles devaient être présentes ou non sur ce réseau. Il y a un peu moins de deux ans, c'est Tik Tok qui a émergé dans le grand public et, une fois de plus, les annonceurs se sont interrogés sur la pertinence de communiquer sur cette plateforme un peu singulière. Aujourd'hui, le nouveau terrain de jeu émergent des marques, c'est le monde du gaming...

Un monde multiforme

Le monde du gaming est multiforme et il se décline aussi, par exemple, sur des plateformes comme Twitch qui est un service de streaming et qui agit comme un véritable aimant auprès de la communauté des gamers. Bref, cette communauté des joueurs est très large et elle intéresse désormais les marques, car elle ne se limite plus aux clichés que l'on pouvait avoir il y a quelques années encore, à savoir l'ado boutonneux qui joue seul dans sa chambre. Ca, c'est fini. Selon une enquête menée cette année par le bureau d'études iVox, 6 Belges sur 10 pratiquent désormais le gaming, à petite ou à forte dose, et la moitié de ces joueurs ont aujourd'hui entre 25 et 40 ans.

Comment séduire les gamers et de leur adresser le bon message au bon moment ?

Bien sûr, la publicité existe déjà dans les jeux vidéo et certaines grosses agences proposent aux marques de figurer dans cet univers de façon somme toute classique, mais à côté de ça, il y a de nouveaux acteurs qui se mettent en place avec de vraies solutions créatives dans le gaming pour faire parler d'un produit ou d'un service. Je pense notamment à une nouvelle agence qui s'appelle Victory et dont la mission est de connecter les marques à cette communauté de joueurs qu'elles ne connaissent pas bien histoire de doper leurs ventes ou leur notoriété.

Aïki Noodles sur la voie d'une 'love brand'

Vous connaissez les Aïki Noodles, ces pâtes lyophilisées que l'on prépare, si j'ose dire, en trois minutes, en ajoutant juste de l'eau bouillante : LE repas idéal pour les gens pressés ou les étudiants qui ont la flemme de faire à manger. Mais aussi pour les amateurs de jeux vidéo qui ne veulent pas perdre de temps durant une partie. Hé bien, pour Aïki Noodles, l'agence Victory a imaginé une opération originale qu'elle a fait connaître via des influenceurs de la plateforme Twitch. Concrètement, l'agence a imaginé un jeu gratuit à télécharger sur le Web. Tout le monde pouvait y jouer et les auteurs des 100 meilleurs scores étaient invités à participer à un tournoi dans le but de gagner une PlayStation 5. Ca a cartonné puisque la campagne menée par Victory a permis de toucher 1 million de gamers, principalement via les réseaux sociaux. Et, au final, elle a mis Aïki Noodles sur la voie d'une 'love brand' comme on dit, c'est-à-dire une marque qui va réussir à créer une réelle relation d'attachement avec ses consommateurs, parce qu'elle est tout simplement en phase avec sa cible.

Le défi permanent, pour une marque qui veut communiquer, c'est de toucher le bon public, au bon moment, sur le bon support, avec le bon message. Cela fait 4 paramètres, ce qui n'est pas évident. Alors on connaît tous les supports classiques : l'affichage, la pub télé, la pub radio, la presse écrite, etc, etc. Et puis, il y a les supports émergents. Alors, quand je dis "émergent", tout est relatif. Il y a une douzaine d'années, Facebook était un média émergent et les marques se demandaient à l'époque si elles devaient y aller ou pas. C'est clair, aujourd'hui, elles y sont en force. Pareil avec Instagram il y a 5 ou 6 ans : là aussi, les marques se demandaient si elles devaient être présentes ou non sur ce réseau. Il y a un peu moins de deux ans, c'est Tik Tok qui a émergé dans le grand public et, une fois de plus, les annonceurs se sont interrogés sur la pertinence de communiquer sur cette plateforme un peu singulière. Aujourd'hui, le nouveau terrain de jeu émergent des marques, c'est le monde du gaming...Un monde multiformeLe monde du gaming est multiforme et il se décline aussi, par exemple, sur des plateformes comme Twitch qui est un service de streaming et qui agit comme un véritable aimant auprès de la communauté des gamers. Bref, cette communauté des joueurs est très large et elle intéresse désormais les marques, car elle ne se limite plus aux clichés que l'on pouvait avoir il y a quelques années encore, à savoir l'ado boutonneux qui joue seul dans sa chambre. Ca, c'est fini. Selon une enquête menée cette année par le bureau d'études iVox, 6 Belges sur 10 pratiquent désormais le gaming, à petite ou à forte dose, et la moitié de ces joueurs ont aujourd'hui entre 25 et 40 ans.Comment séduire les gamers et de leur adresser le bon message au bon moment ?Bien sûr, la publicité existe déjà dans les jeux vidéo et certaines grosses agences proposent aux marques de figurer dans cet univers de façon somme toute classique, mais à côté de ça, il y a de nouveaux acteurs qui se mettent en place avec de vraies solutions créatives dans le gaming pour faire parler d'un produit ou d'un service. Je pense notamment à une nouvelle agence qui s'appelle Victory et dont la mission est de connecter les marques à cette communauté de joueurs qu'elles ne connaissent pas bien histoire de doper leurs ventes ou leur notoriété.Aïki Noodles sur la voie d'une 'love brand'Vous connaissez les Aïki Noodles, ces pâtes lyophilisées que l'on prépare, si j'ose dire, en trois minutes, en ajoutant juste de l'eau bouillante : LE repas idéal pour les gens pressés ou les étudiants qui ont la flemme de faire à manger. Mais aussi pour les amateurs de jeux vidéo qui ne veulent pas perdre de temps durant une partie. Hé bien, pour Aïki Noodles, l'agence Victory a imaginé une opération originale qu'elle a fait connaître via des influenceurs de la plateforme Twitch. Concrètement, l'agence a imaginé un jeu gratuit à télécharger sur le Web. Tout le monde pouvait y jouer et les auteurs des 100 meilleurs scores étaient invités à participer à un tournoi dans le but de gagner une PlayStation 5. Ca a cartonné puisque la campagne menée par Victory a permis de toucher 1 million de gamers, principalement via les réseaux sociaux. Et, au final, elle a mis Aïki Noodles sur la voie d'une 'love brand' comme on dit, c'est-à-dire une marque qui va réussir à créer une réelle relation d'attachement avec ses consommateurs, parce qu'elle est tout simplement en phase avec sa cible.