Christoph Mueller, 54 ans, rejoint une des plus grandes compagnies aériennes mondiales, Emirates. A un poste taillé sur mesure par Tim Clark, le CEO d'Emirates : Chief Digital and Innovation Officer. Il rejoint ainsi une compagnie qui tourne plutôt bien, ce qui va le changer. Le manager allemand est plutôt réputé pour ses talents dans la restructuration de transporteurs en difficulté. Il n'y était pas parvenu avec le Sabena, où les circonstances étaient très mauvaises pour toutes les compagnies, avec l'attentat du 11 septembre 2001. Christoph Mueller a nettement mieux réussi à la tête de la compagnie irlandaise Aer Lingus, en difficulté face à la concurrence de Ryanair, qu'il a bien remise sur pied.

Départ anticipé de Malaysia Airlines

Il commençait à obtenir de bons résultats chez Malaysia Airlines, dont il est devenu CEO en 2015, avec mission de relancer un transporteur en crise après le crash de deux Boeing 777. Il a réduit les effectifs, transféré les actifs à une nouvelle société, redéveloppé le long courrier ; de premiers bénéfices étaient revenus en février dernier. Malgré cela, Christoph Mueller avait annoncé son départ anticipé pour ce mois de septembre, pour raisons personnelles (plutôt en raison de conflits avec les actionnaires semble-t-il).

Les observateurs du secteur s'attendaient à le voir prendre un nouveau défi dans une autre compagnie en difficulté, il rejoint finalement Emirates. Où l'on spécule sur la perspective de le voir succéder le Tim Clark au poste de CEO. Ce dernier a annoncé qu'il n'avait pas envie de partir avant 2025.