Les coûts horaires de la main-d'oeuvre dans l'ensemble de l'économie (hors agriculture et administration publique) ont été estimés en moyenne à 25,0 euros au sein de l'UE et à 29,5 euros dans la zone euro.

Les chiffres les plus faibles en la matière ont été enregistrés en Bulgarie (4,1 euros), en Roumanie (5,0), en Lituanie (6,8), en Lettonie (7,1) ainsi qu'en Hongrie (7,5), et les plus élevés au Danemark (41,3), en Belgique (39,1), en Suède (37,4), au Luxembourg (36,2) et en France (35,1).

Dans l'industrie, ces coûts horaires se sont établis à 25,9 euros dans l'UE et à 32,3 euros dans la zone euro, à respectivement 24,9 et 28,6 euros dans les services et à 22,4 et 25,8 euros dans le secteur de la construction.

Dans l'économie principalement non-marchande, on se situait à 25,1 euros au sein de l'UE et à 29,4 euros dans la zone euro. Les coûts de la main-d'oeuvre comprennent les salaires et traitements auxquels s'ajoutent les coûts non salariaux tels que les cotisations sociales à charge des employeurs. La part de ces coûts non salariaux dans l'ensemble de l'économie était de 24,0% dans l'UE et de 26,0% dans la zone euro, variant de 6,6% à Malte à 33,2% en France.

Les coûts horaires de la main-d'oeuvre dans l'ensemble de l'économie (hors agriculture et administration publique) ont été estimés en moyenne à 25,0 euros au sein de l'UE et à 29,5 euros dans la zone euro. Les chiffres les plus faibles en la matière ont été enregistrés en Bulgarie (4,1 euros), en Roumanie (5,0), en Lituanie (6,8), en Lettonie (7,1) ainsi qu'en Hongrie (7,5), et les plus élevés au Danemark (41,3), en Belgique (39,1), en Suède (37,4), au Luxembourg (36,2) et en France (35,1). Dans l'industrie, ces coûts horaires se sont établis à 25,9 euros dans l'UE et à 32,3 euros dans la zone euro, à respectivement 24,9 et 28,6 euros dans les services et à 22,4 et 25,8 euros dans le secteur de la construction. Dans l'économie principalement non-marchande, on se situait à 25,1 euros au sein de l'UE et à 29,4 euros dans la zone euro. Les coûts de la main-d'oeuvre comprennent les salaires et traitements auxquels s'ajoutent les coûts non salariaux tels que les cotisations sociales à charge des employeurs. La part de ces coûts non salariaux dans l'ensemble de l'économie était de 24,0% dans l'UE et de 26,0% dans la zone euro, variant de 6,6% à Malte à 33,2% en France.