Ses volumes totaux ont diminué de 0,5% par rapport au troisième trimestre 2018, et son résultat opérationnel est resté stable alors que les analystes prévoyaient une hausse. Aux Etats-Unis, AB InBev a perdu 85 points de base en termes de parts de marché au cours du trimestre, soit le pire niveau des deux dernières années. Conséquence ? Une chute de plus de 11% ...

Ses volumes totaux ont diminué de 0,5% par rapport au troisième trimestre 2018, et son résultat opérationnel est resté stable alors que les analystes prévoyaient une hausse. Aux Etats-Unis, AB InBev a perdu 85 points de base en termes de parts de marché au cours du trimestre, soit le pire niveau des deux dernières années. Conséquence ? Une chute de plus de 11% de l'action et une capitalisation boursière en baisse de 18%. Le groupe pointe trois causes " anticipées " : l'échelonnement des livraisons en Chine au deuxième trimestre, une hausse des coûts de ventes par hectolitre due à l'impact négatif du prix des produits de base et de l'effet de change, et l'échelonnement d'une année à l'autre des investissements commerciaux et de marketing. AB InBev a déjà prévenu : les difficultés de ce troisième trimestre devraient se poursuivre jusqu'à la fin de l'année. Le brasseur belgo-brésilien a d'ailleurs revu à la baisse ses prévisions annuelles, misant désormais sur une " croissance modérée " de son Ebitda. Faut-il voir dans ces résultats décevants et ce profit warning une tendance de fond ou un coup de mou passager ? Certains analystes restent optimistes, jugeant que la baisse des prévisions est causée par des facteurs à court terme. D'autres sont plus pessimistes. Pour eux, difficile d'entrevoir une embellie en l'absence de synergies supplémentaires. Celles issues du rachat de SABMiller, qui ont pesé pour près de la moitié de la croissance du bénéfice du groupe en 2017 et 2018, touchent en effet à leur fin. Une prochaine acquisition de taille (Castel, par exemple) pourrait-elle s'envisager ? Un rachat financé en partie avec des actions se révèle du coup moins attractif après la chute du titre...