Les négociations gouvernementales ne doivent pas perdre de vue les tensions commerciales internationales et le Brexit, selon Pieter Timmermans, administrateur délégué de la FEB. "Notre message est le suivant: Sire, donnez-leur 145 jours", souligne M. Timmermans, se référant aux 541 jours qu'il avait fallu pour former un nouveau gouvernement en 2010. Un blocage similaire "serait inacceptable", estime la fédération patronale en évoquant ce record mondial que détient la Belgique. Pour la FEB, le principal défi lors de la formation du gouvernement sera de faire passer le taux d'emploi de 70 à 75%.

Les négociations gouvernementales ne doivent pas perdre de vue les tensions commerciales internationales et le Brexit, selon Pieter Timmermans, administrateur délégué de la FEB. "Notre message est le suivant: Sire, donnez-leur 145 jours", souligne M. Timmermans, se référant aux 541 jours qu'il avait fallu pour former un nouveau gouvernement en 2010. Un blocage similaire "serait inacceptable", estime la fédération patronale en évoquant ce record mondial que détient la Belgique. Pour la FEB, le principal défi lors de la formation du gouvernement sera de faire passer le taux d'emploi de 70 à 75%.