PepsiCo fin de l'année dernière, puis Nestlé. Coup sur coup, les deux géants de l'agroalimentaire ont vu certains de leurs produits déréférencés par le leader belge de la grande distribution, Colruyt. Une stratégie jusqu'au-boutiste visant à mettre la pression sur les marques pour les forcer à diminuer leurs prix - ou en tout cas à ne pas les augmenter. Comment communiquer vers les consommateurs dans ce genre de situation ? Les deux parties ont-elles intérêt à ce que leur conflit soit porté sur la place publique ?
...