La crise liée au coronavirus a entraîné une augmentation "sans précédent" du chômage temporaire, mécanisme utilisé par certains secteurs afin de réagir à la baisse des activités voire à des fermetures, explique le secrétariat social. L'horeca est particulièrement touché avec une progression du taux de chômage économique de 2% au premier trimestre 2019 à 15% en 2020, et jusqu'à 17% pour les petits établissements.

Le taux a également doublé dans le secteur de la construction.

L'étude, qui a analysé les données de quelque 155.000 employés, remarque également que le nombre d'heures de travail prestées a diminué de 4,6% par rapport au premier trimestre de 2019. A nouveau, le secteur de l'horeca enregistre la plus forte diminution (-22%), avec une différence importante entre les grands établissements (-41%) et les plus petits (-20%). Le secteur du transport a par contre résisté à la crise et comptabilise une hausse de 2% du nombre d'heures prestées.

Au-delà du chômage temporaire, Partena Professional constate une augmentation du nombre de jours de congé maladie, passé de moins de 9% des heures de travail au premier trimestre 2019 à 9,5% pour les trois premiers mois de cette année.

Selon le secrétariat social, les chiffres du second trimestre seront "encore plus exceptionnels".

La crise liée au coronavirus a entraîné une augmentation "sans précédent" du chômage temporaire, mécanisme utilisé par certains secteurs afin de réagir à la baisse des activités voire à des fermetures, explique le secrétariat social. L'horeca est particulièrement touché avec une progression du taux de chômage économique de 2% au premier trimestre 2019 à 15% en 2020, et jusqu'à 17% pour les petits établissements. Le taux a également doublé dans le secteur de la construction. L'étude, qui a analysé les données de quelque 155.000 employés, remarque également que le nombre d'heures de travail prestées a diminué de 4,6% par rapport au premier trimestre de 2019. A nouveau, le secteur de l'horeca enregistre la plus forte diminution (-22%), avec une différence importante entre les grands établissements (-41%) et les plus petits (-20%). Le secteur du transport a par contre résisté à la crise et comptabilise une hausse de 2% du nombre d'heures prestées. Au-delà du chômage temporaire, Partena Professional constate une augmentation du nombre de jours de congé maladie, passé de moins de 9% des heures de travail au premier trimestre 2019 à 9,5% pour les trois premiers mois de cette année. Selon le secrétariat social, les chiffres du second trimestre seront "encore plus exceptionnels".