"Notre modèle économique, notre modèle d'entreprise s'éloignaient progressivement de ce qui était attendu de nous par nos clients", a-t-elle déclaré devant des journalistes. "Depuis que nous avons changé notre positionnement, notre stratégie d'entreprise (...) nous sommes repartis en croissance organique", a souligné la dirigeante.

"Nous sommes un groupe qui attire de plus en plus de clients", a-t-elle ajouté, en indiquant par ailleurs recevoir de plus en plus de candidatures de personnes souhaitant travailler pour Engie.

L'ancien GDF Suez avait pris en 2016 un virage pour se recentrer le groupe sur la transition énergétique avec trois activités: l'efficacité énergétique, les énergies renouvelables et le gaz.

Engie vise désormais entre 7 et 9% de croissance moyenne de son résultat net récurrent pour la période allant jusqu'en 2021, avait indiqué le groupe dans son nouveau plan dévoilé en début d'année, un objectif confirmé lundi.

"On ne peut imaginer que le monde entier bascule en transition zéro carbone si effectivement les entreprises qui se lancent là-dedans n'arrivent pas à démontrer que ça fonctionne, y compris pour leurs actionnaires", a estimé Isabelle Kocher.

Elle a reconnu le "profil atypique" de l'entreprise mais estime qu'elle a désormais la faveur des marchés: "on est le groupe qui a le plus rapidement crû en valeur boursière au cours des 12 derniers mois".

"Notre modèle économique, notre modèle d'entreprise s'éloignaient progressivement de ce qui était attendu de nous par nos clients", a-t-elle déclaré devant des journalistes. "Depuis que nous avons changé notre positionnement, notre stratégie d'entreprise (...) nous sommes repartis en croissance organique", a souligné la dirigeante. "Nous sommes un groupe qui attire de plus en plus de clients", a-t-elle ajouté, en indiquant par ailleurs recevoir de plus en plus de candidatures de personnes souhaitant travailler pour Engie. L'ancien GDF Suez avait pris en 2016 un virage pour se recentrer le groupe sur la transition énergétique avec trois activités: l'efficacité énergétique, les énergies renouvelables et le gaz. Engie vise désormais entre 7 et 9% de croissance moyenne de son résultat net récurrent pour la période allant jusqu'en 2021, avait indiqué le groupe dans son nouveau plan dévoilé en début d'année, un objectif confirmé lundi. "On ne peut imaginer que le monde entier bascule en transition zéro carbone si effectivement les entreprises qui se lancent là-dedans n'arrivent pas à démontrer que ça fonctionne, y compris pour leurs actionnaires", a estimé Isabelle Kocher. Elle a reconnu le "profil atypique" de l'entreprise mais estime qu'elle a désormais la faveur des marchés: "on est le groupe qui a le plus rapidement crû en valeur boursière au cours des 12 derniers mois".